LMDC : Expert augmenté ou disrupté?

131
0
Partager :

L’incubateur Station F a accueilli le 15 février 2018 un événement organisé par le CRO Paris IDF sur le thème : « L’expert-comptable augmenté ». Au menu, plusieurs conférences et tables rondes sur l’intelligence artificielle dans le monde du chiffre et une réflexion constructive sur l’avenir (incertain) de la profession comptable à l’aune de cette nouvelle technologie.
L’intelligence artificielle est un concept à la mode. Elle fascine autant qu’elle inquiète avec derrière, le spectre de la disruption… Pour démythifier cette technologie émergente et rassurer la profession du chiffre, l’Ordre des experts-comptables de Paris IDF lui a consacré le 15 février 2018 un événement intitulé « L’expert-comptable augmenté » hébergé dans les locaux de la Station F. Comment sauver le soldat comptable tout en intégrant la montée en puissance de l’intelligence artificielle ?
Après le « Mobile First », bienvenue dans le nouveau monde du « AI First »
Stéphane Mallard, évangéliste digital de profession chez Blu Age, a rapidement annoncé la couleur dans son intervention : « Tous les secteurs sont en train en ce moment de se faire augmenter voire disrupter par l’intelligence artificielle. » Passée la période du tout mobile, nous entrons dans une ère nouvelle où l’IA devient reine, incontournable.
Dans ce nouveau monde, l’expertise est transférée aux algorithmes. La connaissance, d’ores et déjà, n’est plus un facteur différenciant car l’essentiel est accessible sur les moteurs de recherche du web. Mais plus encore, c’est aujourd’hui la compétence même qui en passe d’être robotisée, c’est-à-dire l’art et la manière d’utiliser la connaissance, autrement dit l’expertise du médecin, du banquier, de l’avocat et bien entendu… de l’expert-comptable avec le fameux conseil !
« Plus l’algorithme est nourri de données, plus il devient performant. Il atteint les mêmes compétences que l’homme, le professionnel, voire il le dépasse », poursuit Stéphane Mallard.
Les experts-comptables ne sont pas (encore) menacés par l’intelligence artificielle
L’intelligence artificielle va bouleverser le monde du chiffre et le monde tout court. Un consensus semble d’ailleurs s’être dessiné entre les intervenants à la tribune de la Station F : il est impossible de savoir quand cela va se produire, ni comment il conviendra alors de réagir…
Mais pour l’heure, l’IA – largement mythifiée – doit sans doute être descendue de son piédestal. Comme l’a souligné l’expert-comptable Arnaud Doillon, ses performances aujourd’hui sont en réalité plutôt restreintes. Elle requiert un nombre excessivement important de données pour s’élever à la conceptualisation, ou pour le dire de manière plus triviale, elle est encore « assez bête ». Celui qui emportera la bataille de l’IA est celui qui aura le plus de datas ou bien, et même surtout, des algorithmes plus intelligents.
Actuellement, il n’existe pas d’IA susceptible de remplacer entièrement le travail de l’expert-comptable. Une bonne nouvelle notamment est que les fameux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ne s’intéressent absolument pas au secteur de la comptabilité. Ils sont davantage tournés vers la disruption d’autres domaines comme le droit ou la médecine.
Et Hervé Gbego, Président de la commission Innovation & Performance du CRO Paris IDF, de préciser : « Ce qui va peut-être nous sauver, c’est que pour l’instant, l’intelligence artificielle n’est pas capable de transversalité », tant il est vrai que les professionnels du chiffre naviguent allègrement entre différents lieux : la comptabilité, la fiscalité, le droit ou bien encore, la transition numérique des entreprises.
Puis chacun de conclure que la machine, toute performante qu’elle soit, ne remplacera (sans doute) jamais le rapport humain, l’écoute, l’empathie et la relation de confiance que peut apporter le professionnel du chiffre à son client entrepreneur.

 

Hugues Robert

Partager :